N’avons nous pas toujours fabriqué la dictature ?

Étiquettes
9 juillet 2013

N’avons nous pas toujours fabriqué la dictature ?

medium_jules_cesar

 

C’est complètement hypocrite d’avoir comme objectif de faire tomber un régime dictateur,  pour qu’ensuite on participe à mettre en place un autre.

Karim Nabata

 Nous sommes « les révolutionnaires » qui vous ont ramené la liberté, nous somme les militants qui ont passé toutes leurs vies dans les prisons des dictatures pour qu’un jour vous puissiez bénéficier de la démocratie, nous somme ceux qui ont perdu des membres et qui étés amputés de jambes et de bras pour qu’un jour vous puissiez dire NON sans crainte. Nous somme tout ça. Et nous somme même plus

Nous somme aussi les seuls à avoir raison, nous sommes les seuls qui seront capables de vous guider à travers ce chemin miné de la démocratie, nous somme les seuls à profiter du butin de ces guerres, nous somme la légitimité démocratique, nous somme les seuls qui sont capable de penser pour vous, et nous serons les seuls à décider de votre sort


Le pire c’est que tout ça, ça ne nous choque pas, nous, les êtres passifs qui subissent sans réaction ces enchaînements de bêtises humaines qui passent sous notre nez et devant nos yeux.  Et encore même pire, c’est nous qui allons crier aux noms de nos futures dictateurs pour les réclamer empereurs, rois, sultans, présidents et autre … et qui allons les défendre contre d’autre soulèvement


Mais, au bout de quelques années nous allons nous rendre compte que le rêve est vraiment à sa fin, et qu’il faut changer la bobine avant la fin de la précédente, donc, et dans une réaction similaire à une danse de la mort , on se révolte, on se soulève, on s’entretue, et avant de passer à autre chose, on met en place notre nouveau dictateur

.J’ai mis le portrait du buste de JulesCésar comme témoignage
Le sénat Romain a réclamé Jules-César 
DICTATEUR de ROME au milieu du 1er siècle avant J.-C. afin de maintenir l’ordre à Rome après les différents événements qui ont mis à mal la stabilité de la république romaine et cette action à mis fin à l’ère républicaine de ROME.

Partagez

Commentaires

Limoune
Répondre

La non-maturité de notre champ politique et les diverses manipulations nous aspirent vers un cercle vicieux, mais la motivation première est la bonne et puisse nos peuples voir les rêves de nos martyrs se voir réaliser, avec toutes les réserves qui vont avec. Bon courage Karim et merci pour ce billet

Karim Nabata
Répondre

merci de cette appréciation , la maturité n'est pas un effet accidentel qui vient suite a un évènement brusque , mais nous somme bien parti pour... avec mon admiration pour votre blog
karim