C’est Le rapport de forces qui tient la stabilité en Libye

Étiquettes
10 août 2013

C’est Le rapport de forces qui tient la stabilité en Libye

 

justice-libyenne

Quand Isaac newton parlait dans son premier volume de la philosiphiae naturalis  en 1687 du principe de l’action et la réaction « à toute action correspond une réaction d’intensité égale mais de sens opposé.» en réalité il donnait une solution prémonitoire aux peuple  libyen pour  trouver une solution au problème de diffusion des armes suite a la presque guerre civil en Libye.

Dans un de mes billets (inventaire d’une révolution), j’avais déjà  parlé de cette équation grâce a la quelle nous bénéficions actuellement de ce qui peux ressembler de loin a une stabilité, ce recoure aux sciences physiques  pour établir  une situation de stabilité, montre au monde entier  que nous somme un peuple de sciences, et que nous somme capable et au besoin, de mettre en exécution sur terrain  certains de ces équations.

Dans une société tribale comme la notre, et malgré l’apparence citadine qui caractérise les habitants des villes notamment la capitale Tripoli et la deuxième ville Benghazi, l’appartenance a une tribu est primordiale.et le rapport entre les individus est orchestré souvent par  cette accumulation historique des rapports de conflits  ou d’alliances entres les différentes tribus  

Durant la révolution libyenne la position générales des tribus envers le régime Kadhafi été prédéfinis par rapport a la position des tribus rivales  selon la règle sociale   «  l’ennemie de mon ennemie : est mon ami ».

Mechachia VS Zintan au djebel Nafusa  , Warfala VS Misrata au centre du pays  , Jmail VS Zwara a l’extrême ouest  , Gdadfa VS Ferjan a syrt , Werchefana VS Zaouia a l’ ouest de tripoli , Zouyah VS  Tubou a Koufra au sud Est du pays  ….etc.

Cette division  a aidé par la suite a structurer la position acrobatique dans laquelle nous nous trouvons actuellement

les  différents gouvernements de la pré-révolution  qui se sont succédés ont  participés aux renforcement de ce phénomène  par la mise en place  des  établissements  sécuritaires  parallèles aux établissements étatiques , reparties en milices formés  par  des  Thouars (révolutionnaires civils ) appartenant généralement aux mêmes tribus  et agissant la plupart du temps selon les intérêts étroites de ces derniers .

Mais ce n’est pas tout,

vu que nous vivons actuellement dans une ambiance démocratique qui permet la diversité et la liberté d’expression , alors , nous allons êtres initiés a la politique et a la démocratie, mais , ca va être selon nos règles et nos manières ,

Dans cette anarchie totale ,en politique ,tu trouveras un peu  de tout … les tendances libérales  modérés, les partis de doctrines religieuses plus ou moins tolérantes, et les  mouvements  politico sociales revendiquant des  droits ,régionales (la fédéralisation du pays ) ou culturels  et identitaires des minorités  ( les Amazighs, Toubous  )

Ce bouillonnement politique ne peu pas être à l’ abri de ces conflits sociales libyens, il doit même bénéficier de cette amalgame   pour trouver des alliés qui peuvent les aider à être plus convaincants par les outils de la nouvelle démocratie libyenne. 

 

Partagez

Commentaires

Limoune
Répondre

Ah j'ai aimé cette entrée en la matière. Je ne connaissais pas les Libyens scientifiques, mais puisse votre science augmenter chaque jour et apporter au pays mieux que le "moins pire". Signée l'instable (j'aurais du prendre sciences au bac)

pascaline
Répondre

Très intéressant. J'avais déjà entendu en Egypte que la société libyenne était tribale, et que les habitants de Siwa, près du désert libyque, se sentaient plus concernés par ce qui se passe en Lybie qu'en Egypte du fait de ces liens. J'en apprend d'avantage ici, merci! Signée l'instable 2!