Au pays des miraculés

Des gens sur un char à Benghazi (Wikipedia/CC)
Des gens sur un char à Benghazi (Wikipedia/CC)

La Libye, considérée comme un des pays les plus étendus d’Afrique (trois fois et demi la taille de la France), ne me semble pas si grande que ça ces derniers temps. Malgré l’étendue de son désert, chaque balle ou obus lancé fait généralement des victimes. Chaque jour où tu évites une balle perdue est béni de Dieu. Ou pire, un obus provenant d’un de nos experts en « bombardement aléatoire », fierté de nos adorables milices bien aimées.

L’espérance de vie en Libye diminue de plus en plus, et ce n’est pas la peine d’attendre les derniers recensements pour s’en rendre compte. Il suffit de rester une heure à un endroit pour être témoin, soit d’un règlement de compte, soit d’un vol à main armée. Ou si tu as de la chance, d’une petite guérilla entre clans ou quartiers munis d’artillerie lourde ou semi-lourde, histoire de mettre un peu d’ambiance.

Le Libyen, qui va prochainement devenir un être en voie d’extinction grâce aux efforts mutuels de nos amis miliciens, vit un cauchemar au quotidien. Ses espoirs sont anéantis et réduits à presque rien. Il rêve de rentrer chez lui sain et sauf sans être la victime d’un enlèvement ou d’une liquidation liée à ses origines tribales ou régionales faciles à reconnaître grâce à la plaque d’immatriculation de sa voiture. Le Libyen fantasme sur son plein d’essence, prie pour ne pas être au milieu d’une embuscade de trafiquants d’or noir tant recherché dans ce pays ! Il s’estime miraculé s’il se trouve en dehors des zones à risque au moment où un conflit se déclenche, car sans le savoir, tout Libyen peut être une cible stratégique pour des raisons qu’il ne connaîtra jamais.

En Libye, et dans ce jeu national, on ne plaisante pas ! Il faut passer tout de suite au niveau « expérimenté », choisir son arme, et activer l’option « full map » avant de se lancer dans le jeu en mode « random ».

La vie en Libye est devenue une aventure au quotidien que chacun doit savourer au jour le jour. Le plaisir de regarder des films d’action à la télé se fait rare puisque c’est ce que le Libyen vit en live et sans doublure.

The following two tabs change content below.
Karim Nabata
Blogueur invité - Historien raté , musicien moins un. Quand tout ira bien , je me tairais. Je suis ni activiste, ni journaliste, je critique tout ... et vous êtes sur ma liste.

1 commentaire sur “Au pays des miraculés

  1. Si c’est vraiment ça le but que voulait atteindre les occidentaux et autres en tuant Kadhafi, alors il faudrait qu’ils se regardent aujourd’hui dans le miroir et crient haut et fort qu’ils sont fier d’eux.

    Bande d’imperialistes sanguinaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *